Feldenkrais et technique vocale

Feldenkrais et technique vocale

 

De l’utilité de la méthode Feldenkrais pour les chanteurs

Tout instrument exige d’être accordé pour être juste et performant. Celui des chanteurs étant leur propre corps il est évident qu’il nécessite lui-aussi d’être bien accordé.

Cela passe notamment par la réduction des tensions, et aussi la connaissance de quelques techniques permettant de pouvoir progressivement les contrôler soi-même. Il s’agit là d’un processus d’apprentissage corporel qui s’envisage soit à l’aide de quelques séances individuelles soit dans le cadre d’un atelier collectif constitué de séances de travail d’une durée d’une heure.

… et de la pertinence de sa pratique pour les étudiants chanteurs

Comment se construisent (ou s’approfondissent) les apprentissages des chanteurs avec la méthode Feldenkrais ? La démarche s’articule autour de plusieurs axes de travail concernant notamment : le support (poids, axe, transfert d’appui,…), la conscience de la respiration et des différentes zones concernées, le déblocage des côtes et du sternum, la nécessaire détente des différents organes de la phonation ainsi que l’appréhension de leurs mobilités différenciées (développement par l’exploration de la pleine conscience des différents espaces de la bouche, du voile du palais,…) et enfin apprendre à savoir y fixer son attention pour pouvoir les mobiliser selon les besoins.

A  l’aide d’exercices adaptés à ces différentes exigences de la voix les effets (et bienfaits) de la méthode ont pu être constatés auprès de nombreux chanteurs, soit jeunes chanteurs en formation initiale, soit chanteurs plus expérimentés, soit encore enseignants désireux d’améliorer leur technique mais conscients d’être parfois limités en cela par des tensions intrusives non contrôlées.

Toute formation de ce type s’avère particulièrement bénéfique pour les chanteurs en cours de formation et, dans le cadre d’une telle démarche, les interventions sont réalisées sur les bases évoquées ci-dessus.

Pour une connaissance plus précise de la méthode, de son processus d’action et de son potentiel d’apport, quelques informations succinctes sont rappelées ci-dessous.

 

 

Fondements et objectifs de la méthode Feldenkrais

 

Constats et objectifs

Chacun de nos mouvements volontaires a un but, une intention, mais il peut se trouver confronté à des conflits entre muscles ou à une accoutumance (conséquence d’un apprentissage passé ou d’un traumatisme), autant de facteurs inhibiteurs du mouvement nécessitant, avant la mise en mouvement, de percevoir des informations.

Percevoir avant d’agir, et pour pouvoir agir, implique de pouvoir repérer ses sensations : ce que je ressens guide mon action et ce que je veux faire (intention) guide ma perception. Cela passe par la sollicitation des différents capteurs de mouvement, d’où la nécessité d’apprendre à apprivoiser ces capteurs, en premier lieu les capteurs liés au sens du mouvement.

Savoir distinguer les différences dans ses sensations (étape essentielle) et avoir ainsi, but ultime, le choix du mouvement différent, le plus fluide, le plus harmonieux et généralement aussi… le plus efficace : c’est la voie offerte par Feldenkrais, voie d’accès à la qualité du mouvement, mouvement exempt de tensions, fatigue inutile et douleurs.

Cette capacité de « distinction » dans ses sensations émane d’un processus comparatif lié à la faculté de pouvoir choisir, à la nécessité de devoir le faire pour améliorer sa qualité de vie. Elle fait l’objet d’un apprentissage : « savoir ce que l’on fait pour faire ce que l’on veut » (M.Feldenkrais).

 

La pratique 

Feldenkrais a fait le constat suivant : nos limitations dans l’ampleur ou la fluidité d’un mouvement  ne proviennent pas en général de limites mécaniques au niveau des articulations.  Elles proviennent de la façon dont le système nerveux organise ce mouvement. Il a donc conçu des séances qui donnent au cerveau des informations pertinentes et l’entraînent, de façon progressive, à mieux organiser et fluidifier le mouvement. Les participants sont invités à explorer une grande variété de mouvements, plutôt inhabituels, et à porter leur attention sur les sensations ressenties.

La démarche implique qu’on accorde une très grande attention à l’écoute et au suivi de nos sensations. Ces explorations successives fournissent au cerveau des informations précises qu’il intègre aussitôt pour les utiliser dans la vie quotidienne. Ses capacités d’adaptation et d’apprentissage sont ainsi exploitées pour :

  • apporter une meilleure fluidité, souplesse et efficacité à ses mouvements, au quotidien et dans la pratique sportive et artistique
  • apprendre à modifier certaines habitudes génératrices de tensions, douleurs et stress
  • redécouvrir le plaisir de bouger avec aisance, harmonie et maîtrise de soi en mouvement

La méthode Feldenkrais est une méthode d’apprentissage (ou réapprentissage) corporel.

« C’est la méthode la plus sophistiquée et efficace que j’ai jamais vue en ce qui concerne nos fonctions endommagées, aussi bien sur le plan de la récupération que de la prévention» (Margareth Mead – Anthropologue célèbre)

 

Les fondements scientifiques de la méthode Feldenkrais

 

Docteur en Sciences Physiques M. Feldenkrais a fondé sa méthode en s’appuyant sur :

–  Ses connaissances en physique : notions de force, d’inertie, structure de la matière (recherches avec Joliot-Curie et Paul Langevin), traitement du signal (thèse sur les hautes tensions),…

–  Ses recherches en anatomie, cybernétique et neurophysiologie (il aura été précurseur en neurosciences)

–  Ses observations pratiques sur le développement psycho-moteur de l’enfant auprès des jeunes patients amenés en consultation au cabinet de son épouse Yona Rubenstein, pédiatre.

–  Son expérience des arts martiaux (il a été le fondateur du Judo en France)

–  Sa collaboration avec de nombreux praticiens, spécialistes en éducation ou rééducation corporelle ou fonctionnelle : Matthias Alexander, William Bates, Elsa Gindler et Heinrich Jacoby,,…

–  Son expérience personnelle, celle d’un sportif de haut niveau qui a pu, après plusieurs mois d’apprentissage en appliquant sa méthode, recouvrer l’usage d’un genou accidenté, contrairement à tous les diagnostics établis par la médecine de l’époque.

Le grand mérite du scientifique qu’était Feldenkrais aura été de savoir faire la synthèse de tous les enseignements de ses recherches et expériences et de leur avoir donné un aboutissement pratique performant  en les mettant à la portée de tous. Sachons reconnaître sa clairvoyance et mettre la puissance et les précieux bienfaits de son enseignement à la disposition du plus grand nombre. Les récentes recherches en neurosciences confirment ses travaux.

La méthode Feldenkrais repose sur des fondements scientifiques reconnus. Dans un style pragmatique qui leur est propre nos collègues américains, qui ont une déjà très longue expérience de la méthode Feldenkrais, utilisent une formule imagée et concise :

 « La méthode Feldenkrais est un ingénieux système d’enseignement qui utilise les mouvements du corps comme langage de programmation pour notre cerveau »  (Houston Feldenkrais Center)